fr
Du 28/11 au 12/12/20

Les oiseaux de Gambie et du Parc Niokolo Koba (Sénégal)

 

S’étirant de part et d’autre du fleuve sinueux qui lui a donné son nom, la Gambie est un pays dont les frontières se découpent intégralement à l’intérieur du Sénégal sur une étroite bande de terre s’étendant de chaque côté du fleuve.

Moins connu des observateurs francophones que son voisin, ce petit pays luxuriant est une destination de rêve pour l’ornithologue amateur.

La variété de ses habitats (savane plus ou moins arborée, forêt-galerie le long des cours d’eau, mangrove, criques et côte sablonneuse) combinée avec une situation géographique idéale sur une grande voie de migration, s’accompagne logiquement d’une grande richesse ornithologique : plus de 540 espèces d’oiseaux (et de nombreux mammifères, insectes, et reptiles) y sont recensés.

Les excursions en bateau sur le fleuve, l’exploration des rives, criques, roselières, rizières etc. vous permettront également de découvrir la mangrove de l’estuaire, les forêts-galeries et la savane typiques de ce magnifique pays.

Diverses réserves naturelles sont également au programme, et non des moindres.

Parmi celles-ci, vous passerez 3 jours dans l’incomparable Niokolo Koba (Est du Sénégal), qui abrite une faune d'une incroyable richesse sur une superficie de 913.000 hectares : au-delà des quelques 329 espèces d'oiseaux qui y sont observables, on y dénombre plus de 70 espèces de mammifères. Les lions, réputés les plus grands d'Afrique, constituent une observation particulièrement fascinante, ainsi que les Elans de Derby, les plus grandes antilopes qui soient. D'autres espèces importantes sont aussi présentes comme l'éléphant, le léopard, le chimpanzé, le lycaon, ...

Vous l’aurez compris : de cette aventure à laquelle nous vous convions - à la meilleure période possible (hiver européen) – vous risquez de revenir inoculé par la magie de l’Afrique, contre laquelle aucun vaccin n’existe !

PDF Télécharger Fiche voyage
Réservez ce voyage

Responsable Destination

Contacter Colette

+32 71 84 54 80

Présente le mardi et vendredi toute la journée

Dates & Prix

Prix : 3.290 euros par personne

Dates : du 28 novembre au 12 décembre 2020

 

Le prix comprend :

- Les vols internationaux ;

- L’hébergement en chambre double et en pension complète (pique-nique le midi) ;

- Le transport en véhicule de location (avec chauffeur), y compris de et vers l’aéroport ;

- L’accompagnement ;

- Les excursions en bateau prévues au programme ;

- Les transferts en ferry prévus au programme ;

- Les droits d’entrée dans les réserves naturelles ;

- Un frigo box et de l’eau durant tout le séjour.

Le prix ne comprend pas :

• Les boissons lors des repas ;

• Les dépenses personnelles ;

• Les assurances voyage éventuelles (recommandées) ;

* L’éventuel supplément single (380 euros) (obligatoire s’il n’y a pas de possibilité de partage de chambre).

A SAVOIR

Les prix de ce circuit peuvent être modifiés en fonction des prix de vols que nous obtiendrons lors de votre inscription. Plus la date de départ est proche et plus il est difficile d’obtenir des tarifs intéressants. Nous vous recommandons donc de VOUS INSCRIRE LE PLUS TOT POSSIBLE afin d’éviter le désagrément d’une importante majoration de prix.

En outre, les compagnies aériennes appliquent régulièrement un supplément de facturation pour le fuel (après réservation des places), supplément que nous serions contraints de répercuter sur le prix du séjour.

ATTENTION : le prix de ce séjour est sous l’influence directe du taux de change de l’US dollar. NATURE ET TERROIR se réserve le droit, selon ses conditions générales de vente, de revoir son prix en cas de fluctuation importante des devises et/ou des tarifs de transport.

Compensation carbone : Il vous est loisible de compenser les émissions carbone émises à l’occasion de votre voyage. Une procédure existe—très simple et peu onéreuse. Nous consulter pour plus d’infos.

 

Olivier Fontaine

Baroudeur passionné par la faune sauvage et en particulier l’ornithologie, il a travaillé une dizaine d'années dans le domaine de l'écologie en tant que consultant pour de nombreuses entreprises. Son sens de l'humour et sa décontraction vous permettront de passer un agréable voyage en sa compagnie.

Journalier

Jour 1 : Arrivée à Banjul

Transfert en voiture, et premières observations dans les jardins de l’hôtel et dans les environs.

Les espèces que nous ciblerons, parmi d’autres, sont :

Bulbul commun, Souimanga à longue queue, Choucador à longue queue, Gonolek de Barbarie, Corbeau pie, Piapiac africain, Vautour charognard, Rollier à ventre bleu, Mouette à tête grise, Cossyphe à calotte blanche, Tourterelle vineuse, Tourterelle à collier, Amarante du Sénégal, Cordonbleu à joues rouges, Capucin nonnette, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 2 : Sites de Kotu et Fajara, réserve naturelle d’Abuko et Lamin Fields 

Le site de Kotu est constitué de pièces d’eau situées à environ 50 mètres de la route. Nous les explorerons via une piste sablonneuse. La variété d'oiseaux y est importante, dont nous pourrons approcher d’assez près : Chevalier stagnatile, Échasse blanche, Rhynchée peinte, Jacana à poitrine dorée, Dendrocygne veuf, Grèbe castagneux, Grand Gravelot, pour n'en citer que quelques-uns.

Nous parcourrons ensuite une piste cyclable, autre site ornithologique qui présente un éventail inouï d'oiseaux sur toute sa longueur.

Le terrain de golf tout proche est également un très bon site d'observation. Il est proche d'habitats variés, allant de zones ouvertes jusqu’à des buissons côtiers en passant par quelques parcelles de bois. Le parcours en tant que tel se trouve le long du ruisseau Kotu, site très prisé par tous les ornithologues amateurs qui visitent la Gambie.

Enfin, la réserve naturelle d'Abuko est peut-être le plus connu de tous les sites d'observation ornithologique de Gambie. Sa forêt d'arbres à feuilles persistantes, ses plans d’eau isolés, ses sentiers et postes d’affûts offrent certaines des observations les plus riches de tout le pays.

Outre les espèces citées ci-dessus, les cibles de la journée sont :

Combassou du Sénégal, Coucou geai, Capucin bec-d'argent, Martin-chasseur du Sénégal, Gobemouche drongo, Souimanga cuivré, Touraco violet, Touraco vert, Sénégali sanguin, Bulbul fourmilier, Cossyphe à calotte neigeuse, Amarante pointé, Apalis à gorge jaune, Souimanga à collier, Bulbul verdâtre, Calao longibande, Élanion blanc, Autour gabar, Faucon chicquera, Faucon ardoisé, Petit-duc à face blanche, Hirondelle fanti, Palmiste africain, Spatule d'Afrique, Spatule blanche, Anhinga d'Afrique, Cormoran africain, Jacana à poitrine dorée, Râle à bec jaune, Chevêchette perlée, Perroquet youyou, Perruche à collier, Tchitrec à ventre roux, Tchitrec d'Afrique, pririts, Chevalier guignette, Chevalier sylvain, Chevalier aboyeur, Chevalier gambette, Combattant varié, Coucal du Sénégal, Corbeau pie, Guêpier nain, Corvinelle à bec jaune, Rollier à ventre bleu, Prinia modeste, Calao à bec rouge, Pic goertan, Aigrette garzette, Grande Aigrette, Héron garde-bœufs, Crabier chevelu, Aigrette des récifs, Héron cendré, Vanneau éperonné, Pluvier argenté, Petit Gravelot, Œdicnème du Sénégal, Choucador à longue queue, Dendrocygne veuf, Grèbe castagneux, Martin-pêcheur pie, Martin-pêcheur huppé, Martin-pêcheur géant, Martin-chasseur à poitrine bleue, Mouette à tête grise, Cormoran africain, Hirondelle à longs brins, Souimanga à longue queue, Piacpiac africain, Cordonbleu à joues rouges, Capucin nonnette, Amarante du Sénégal, Tisserin gendarme, Alecto à bec blanc, Touraco gris, Chevêchette perlée, Fauvette passerinette, cisticoles, Perroquet youyou, Perruche à collier, Chevalier cul-blanc, etc.

Nous rechercherons également les singes du genre Piliocolobus, le Crocodile du Nil, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 3 : Mandinaba, Farasutu, Marakissa et Dasilameh 

Mandinaba est une zone de terres agricoles ouvertes et de broussailles comprenant des rizières, des jardins potagers et des zones humides. Nous y rechercherons Rollier varié, Bulbul à gorge claire, Crombec sittelle, Piacpiac africain, Chevêchette perlée, Corvinelle à bec jaune, Baza coucou, Aigle de Wahlberg, Ibis hagedash, Blongios de Sturm, Bergeronnette pie, Calao à bec noir, Calao à bec rouge, Faucon de Cuvier, Touraco violet, Autour gabar, Aigle huppard, pigeons divers, …

Ensuite, route vers Farasutu. À la fin des années 40, la forêt entourant Farasutu a été abattue. Seule subsiste une petite zone (4,5 ha), qui constitue aujourd’hui une réserve forestière. La forêt de Farasuto pourrait être comparée à la grande forêt d'Abuko, à 10 miles au Nord-Ouest, mais en beaucoup plus petit. De nombreuses espèces peuvent y être recherchées : Poulette de roche, Bulbul verdâtre, Crombec vert, Pic tacheté, Bihoreau à dos blanc, Bulbul fourmilier, Tchitrec d'Afrique, Aigle de Wahlberg, divers touracos, Œdicnème tachard, Vanneau du Sénégal, Martin-chasseur à tête grise, Martin-pêcheur géant, … En outre, les zones boisées aux alentours offrent d’excellentes opportunités d’observations, dont celles du Tchagra à tête noire ou du Grand-duc du Sahel par exemple.

La forêt de Marakissa, elle, se trouve à proximité de la frontière avec le Sénégal voisin. Ses habitats variés, y compris les forêts secondaires et les buissons, le ruisseau, les marécages et les étangs, forment un site idéal pour les oiseaux. Y ont déjà été observés les Colombar à front nu, Grand Indicateur, Gladiateur de Blanchot, Coucou didric et Cubla de Gambie. Impossible de rater les nids des Tisserins gendarmes car ils ornent de nombreux arbres à Marakissa.

Pendant le déjeuner dans un champ fluvial à proximité, nous pourrons observer les oiseaux qui viennent s’abreuver aux récipients mis à leur disposition : Cossyphe à calotte blanche, Cratérope brun, Cratérope à tête noire, Choucador à longue queue, Choucador pourpré y sont régulièrement vus, ainsi que le petit écureuil gambien.

Non loin de là, dans les zones humides du Darsalami, nous pourrons trouver le Martin-pêcheur huppé, perché aux côtés du délicat Chevalier stagnatile ou de l’Œdicnème du Sénégal.

Outre les espèces citées ci-dessus, les cibles de la journée sont :

Petit-duc à face blanche, Chouette africaine, Grand-duc de Verreaux, Perroquet à cou brun, Aigle huppard, Indicateur tacheté, Petit Indicateur, Grand Indicateur, Blongios de Sturm, Rhynchée peinte, Petit-duc africain, Rollier d’Abyssinie, Rollier varié, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 4 : Route vers Tendaba en longeant le fleuve Gambie

Aujourd'hui, après le petit-déjeuner, nous prenons la route à destination de notre campement de Tendaba, en traversant une zone de savane aussi riche que boisée, qui détient une richesse aviaire extraordinaire, en particulier à Pirang Streams Farm et à Kampanti Rice Field.

En arrivant à Tendaba dans l'après-midi, nous profiterons d’une courte sieste et un repas, suivis d'une après-midi de marche vers les aérodromes à la recherche d'autres espèces.

Aux abords de Pirang, de nombreux hérons et échassiers sont généralement présents. Il s’agit également d’un site intéressant pour le Cochevis huppé, l’Astrild-caille à lunettes et l’Euplecte vorabé.

A proximité se trouve la forêt de Pirang, où le Râle perlé et la Chouette africaine ont récemment été observés. Plusieurs autres espèces locales peuvent également être trouvées ici : Crombec vert, Malcoha à bec jaune, Souimanga à collier, ...

Nous explorerons encore Bund Road, Camalou Corner et la côte adjacente durant l’après-midi pour rechercher d’autres espèces, notamment le Gravelot à front blanc (en net déclin), la Sterne voyageuse et le Guêpier de Perse.

Ensuite, retour à Tendaba pour le dîner et la nuit (lodge avec toilettes et douches à l’extérieur des chambres). Tendaba est le seul endroit où séjourner dans le «fleuve moyen» de la Gambie. L'hébergement au camp est rustique mais confortable, propre et parfaitement adapté à notre brève visite ici.

Pour la journée, les espèces cibles sont également :

Hirondelle à longs brins, Hirondelle des mosquées, Hirondelle de fenêtre, Hirondelle de rivage, Spatule africaine, Flamant rose, Flamant nain, Rollier à ventre bleu, Rollier d’Abyssinie, Rollier varié, Bécasseau cocorli, Bécasseau sanderling, Chevalier gambette, Chevalier aboyeur, Tournepierre à collier, Huîtrier pie, Barge rousse, Barge à queue noire, Pélican gris, Pélican blanc, Bécasseau minute, Chevalier guignette, Sterne caspienne, Sterne royale, Sterne hansel, Goéland railleur, Mouette à tête grise, Guêpier de Perse, Guêpier nain, Autour sombre, Aigle huppard, Busautour des sauterelles, Faucon ardoisé, Circaète brun, Circaète cendré, Guêpier d’Europe, Avocette élégante, Vanneau éperonné, …

 

Jour 5 : Tendaba – mangrove; excursion en bateau vers Tunku et Kissi Bolong, et Kiang West National Park 

Après le petit déjeuner, nous explorerons nos premières criques sur le fleuve entre Tendaba, Tunku et Kissi Bolong Creek.

Traversant lentement les bolongs en pirogue motorisée et en alternant entre ombres et lumières, notre croisière à travers la forêt de mangroves qui borde le fleuve Gambie offre une expérience tout à fait mémorable. Cette aventure résolument «africaine» devrait nous récompenser par des rencontres rapprochées de nombreuses espèces riveraines : des Hérons striés, éclipsés par d’imposants Hérons Goliath, mais aussi par une éventuelle Cigogne épiscopale, un Anhinga d’Afrique ou une Ombrette africaine, perchés sur des branches suspendues.

Et que diriez-vous de voir virevolter d'élégants Guêpiers à queue d'aronde, Guêpiers de Perse, Martins-chasseurs à poitrine bleue ou Tchitrecs d'Afrique ? Le Souimanga brun, lui, testera notre patience en volant furtivement autour des tiges de palétuviers enchevêtrées.

Avec de la chance, nous rencontrerons également un Bihoreau à dos blanc, ici dans l'un de ses petits sites de reproduction gambiens.

La campagne légèrement boisée autour de Tendaba devrait également permettre d’observer des joyaux comme l’Irrisor noir, le Coucou de Levaillant, le Pic cardinal, le Pic à taches noires, le Mahali à calotte marron, le Bruant à ventre jaune, le Traquet à front blanc et la Mésange galonnée. L’Échenilleur à épaulettes rouges est également possible, tout comme le fringant Faucon de Cuvier.

Sur la route de retour au campement au crépuscule, nous pourrions avoir la chance d'apercevoir l'Engoulevent à longue queue sur la piste.

Retour au camp pour la nuit et le repas du soir.

Durant cette journée, les autres espèces cibles seront :

Martin-pêcheur huppé, Alcyon pie, Grande Aigrette, Aigrette des récifs, Aigrette garzette, Crabier chevelu, Héron strié, Héron cendré, Bihoreau gris, Ibis sacré, Ibis falcinelle, Tantale ibis, Elminie bleue, Guêpier à gorge blanche, Balbuzard pêcheur, Courlis corlieu, Souimanga pygmée, Pririt du Sénégal, Brubru africain, Gladiateur de Blanchot, Bruant à ventre jaune, Mahali à calotte marron, Rémiz à ventre jaune, Pic à dos brun, Courvite à ailes bronzées, Vanneau à tête noire, Bucorve d'Abyssinie, Choucador à oreillons bleus, …

 

Jour 6 : Tendaba - Janjangbureh/Georgetown

Après le petit déjeuner très matinal, nous continuons notre voyage vers l'intérieur des terres jusqu'à Georgetown / Jajanbureh en faisant des arrêts pour toute espèce supplémentaire, avant de traverser le nouveau et le plus long pont de Gambie jusqu'à la rive Nord du fleuve éponyme, via Farafenni.

Alors que nous quittons la partie inférieure luxuriante du fleuve Gambie, les villages deviennent moins nombreux et des oiseaux plus typiques de la ceinture de savane sèche apparaissent. Les tourterelles de toutes sortes se nourrissent dans les grands figuiers, tandis que nous chercherons, entre autres, Courvite de Temminck, Traquet brun, Busautour des sauterelles et Souimanga pygmée, typiques des champs d'arachides clairsemés d'arbres isolés.

Contrairement à la rive Sud, le côté Nord du fleuve Gambie est plus sec et à végétation plus clairsemée. De temps à autre, cependant, nous rencontrerons des chapelets de plans d'eau - un aimant pour Tourterelles masquées, Moinelettes à oreillons blancs, Euplectes ignicolores, tisserins, fringilles, Travailleurs à bec rouge, Petits Moineaux, Moineaux dorés, ...

Les anciennes fosses d’extraction de latérite peuvent également être extrêmement attrayantes pour les oiseaux, où ont déjà été observés Beaumarquet melba, Agrobate roux et Œdicnème tachard.

Au niveau des zones d'inondation saisonnière, nous nous arrêterons pour vérifier la présence du Gravelot pâtre et d'autres oiseaux aquatiques qui peuvent parfois inclure un nombre spectaculaire de Glaréoles à collier.

Notre journée se terminera par une nouvelle traversée en ferry et une arrivée au soir à Janjanbureh (anciennement Georgetown), où le camp de Baobolong sera notre base pour un séjour de deux nuits.

Les autres espèces cibles de la journée sont :

Outarde du Sénégal, Outarde à ventre noir, Outarde de Savile, Guêpier écarlate, Guêpier d'Orient, Guêpier à gorge rouge, Pluvian fluviatile, Bécasseau de Temminck, Pipit à long bec, Pipit à dos uni, Busard des roseaux, Busard cendré, Busard pâle, Talève d’Allen, Anserelle naine, Râle à bec jaune, Œdicnème du Sénégal, Vanneau à éperons, Pluvier argenté, Petit Gravelot, Grand Gravelot, Faucon crécerellette, Elanion naucler, …

Repas du soir et nuit.

Jour 7 : Janjangbureh/Georgetown 

Après le petit-déjeuner pris tôt, départ pour une excursion en bateau dans cette partie intérieure des terres, où le fleuve prend une nouvelle apparence. Finies les vastes mangroves du fleuve inférieur, et place à un enchevêtrement luxuriant de végétation d'eau douce.

Au cours d’une promenade tranquille en bateau, nous nous émerveillerons devant les grappes apparemment sans fin de nids de Tisserins, présidées par le majestueux Pygargue vocifer. Le Circaète cendré, le Vautour de Rüppell et le Faucon ardoisé se trouvent le long du fleuve, et bien que les grands mammifères soient rares en Gambie, nous avons une chance raisonnable de croiser un ou deux hippopotames.

Nous surveillerons également de près les rives pour tenter d’apercevoir l'insaisissable et très recherché Grébifoulque d'Afrique, qui y a été souvent observé par le passé.

Après-midi, exploration de la savane sur la rive Nord du fleuve, autour du cercle de pierre de Wassu. Avant de prendre la pause pique-nique, nous rechercherons encore le Coucal noir, le Traquet brun, le Guêpier écarlate, courvites, outardes, etc., avant une soirée d'observation des oiseaux derrière le camp de Baobolong pour les gangas, les chouettes et les chauves-souris.

Outre les espèces mentionnées ci-dessus, les autres espèces cibles de la journée sont :

Tourterelle d'Adamaoua, Petit-duc africain, Petit-duc à face blanche, Grand-duc de Verreaux, Martin-pêcheur huppé, Alcyon pie, Martin-chasseur à poitrine bleue, Martin-chasseur du Sénégal, Martin-chasseur à tête grise, Ganga quadribande, Aigle martial, Colombar waalia, Gladiateur de Blanchot, Choucador de Swainson, Choucador à oreillons bleus, Piquebœuf à bec jaune, Gobemouche des marais, Palmiste africain, Ibis hagedash, barges, …

Nous pouvons également espérer croiser des colobes, singes patas, Babouins de Guinée, Chimpanzés, Crocodiles du Nil, Phacochères, …

Repas du soir et nuit au camp.

 

Jour 8 : Janjangbureh - Niokolokoba National Park

Le petit déjeuner pris, nous quittons Georgetown et prenons la route vers le Parc national du Niokolo Koba (Est du Sénégal), où nous passerons 4 nuits.

Réserve de chasse à partir de 1926, puis forêt classée en 1951, Niokolo-Koba a obtenu le statut de Parc national en 1954. Depuis 1981, il figure à la fois sur la liste du Patrimoine mondial de l"UNESCO et sur celle du Réseau mondial des réserves de biosphère (MAB). En 2007, face aux menaces de braconnage, l'UNESCO a inscrit le parc sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Ce parc est composé de savane boisée soudanienne où dominent les buissons et les baobabs, d'une forêt sèche ainsi que d'une forêt ripicole (78 % des forêts-galeries du pays) et de formations herbeuses dans les zones inondables.

Le fleuve Gambie coule à travers le parc national ainsi que ses deux affluents : le Koulountou et Niokolo Koba, qui a donné son nom au parc.

Le relief du parc est relativement plat avec une altitude de 16 à 311 mètres. Le Mont Assirik est le point culminant. D'immenses plaines, parfois marécageuses en saison de pluie, séparent de petites collines d'à peine 200 mètres.

Ce parc est connu pour sa faune très riche avec près de 80 espèces de mammifères, plusieurs reptiles et … 330 espèces d’oiseaux : Outarde arabe, Grue couronnée, Bucorve d'Abyssinie, Aigle martial, Bateleur des savanes, Dendrocygne veuf, Jabiru d'Afrique, Bergeronnette printanière, Gravelot à front blanc, Chouette-pêcheuse de Pel, colonie de Guêpiers à gorge rouge, Bruant cannelle, Beaumarquet aurore, Hirondelle rousseline, Serin du Mozambique, Autour sombre, Busautour des sauterelles, Guêpier carmin, Moinelette à oreillons blancs, … et bien d’autres !

Repas du soir et nuits à l'hôtel.

 

Jours 9 à 11 : Niokolokoba National Park 

Trois journées entières d’observation au coeur du Parc national du Niokolo Koba.

Les espèces cibles seront nombreuses, parmi lesquelles :

Pluvian fluviatile Chouette-pêcheuse de Pel, Chevêchette perlée, Vanneau à tête blanche, Œdicnème vermiculé, Tourterelle d'Adamaoua, Martin-pêcheur géant, Martin-chasseur à tête grise, Martin-chasseur à poitrine bleue, Alcyon pie, Martin-pêcheur huppé, Jabiru d'Afrique, Tantale ibis, Oie-armée de Gambie, Ouette d’Egypte, Ibis sacré, Ibis falcinelle, Ibis hagedash, Jacana à poitrine dorée, Canard à bosse, Dendrocygne veuf, Aigle martial, Circaète cendré, Vanneau du Sénégal, Cratérope brun, Cratérope à tête noire, Bulbul à gorge claire, Échenilleur à épaulettes rouges, Bateleur des savanes, busards, francolins, guêpiers, calaos, souimangas, bergeronnettes, cisticoles, Combassou du Sénégal, Zostérops jaune, Crombec sittelle, Outarde arabe, Elminie bleue, Grue couronnée, Bucorve d'Abyssinie, Gravelot à front blanc, Colonie de Guêpiers à gorge rouge, Bruant cannelle, Beaumarquet aurore, Hirondelle rousseline, Serin du Mozambique, Autour sombre, Busautour des sauterelles, Guêpier carmin, Moinelette à oreillons blancs, … et bien d’autres !

Nous devrions également rencontrer antilopes, gazelles, chacals, babouins, colobes, Crocodile du Nil, Crocodile nain, hippopotames, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 12 : Wassadou – Tendaba

Ce sera non sans regret que nous quittons ce matin le haut du fleuve pour entamer notre voyage de retour vers la côte gambienne du fleuve.

En allant vers l'Ouest, le long de la rive sud de la partie supérieure du fleuve Gambie, nous effectuerons divers arrêts, en particulier à Brikamaba pour rechercher le Grand-duc de Verreaux, et en vérifiant la présence colonies de Marabouts d'Afrique dans les grands baobabs.

Nous explorerons également le site de Jakhaly, où de vastes rizières attirent bon nombre d'échassiers et d'oiseaux aquatiques, y compris des Anserelle naine, Oie-armée de Gambie, Canard à bosse, Rynchée peinte, Coucal noir, …

D'autres zones humides et de roselières abritent des Euplecte vorabé, Rousserolle des cannes et diverses cisticoles.

Notre destination ce soir sera de nouveau le campement Tendaba, où nous passerons une nuit.  En approchant, peut-être aurons-nous la chance d’apercevoir un Bateleur des savanes ou cette extraordinaire espèce, la Veuve à collier d'or, qui pond ses œufs dans le nid du Beaumarquet aurore.

Nous garderons une attention particulière pour l'énorme Bucorve d'Abyssinie, un oiseau de la taille d'une dinde, observable dans les hautes herbes.

Alors que nous approchons de notre camp au crépuscule, nous aurons peut-être la chance de repérer un Engoulevent à longue queue sur la piste.

Niché sur la rive Sud du fleuve Gambie, à plus de 100 km en amont de Banjul à son embouchure, Tendaba est le seul endroit où séjourner dans le «fleuve moyen» de la Gambie. L'hébergement au camp est rustique mais confortable et propre.

Les autres espèces cibles que nous rechercherons sont, notamment : Guêpier à gorge rouge, Amadine cou-coupé, limicoles, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 13 : Tendaba - Gambia Coast

Ce matin, nous explorerons une seconde fois la crique de Tendaba, avant de retourner au campement et de charger nos bagages dans le véhicule.

Ensuite, nous nous dirigerons vers l'Ouest en direction de la côte, où nous passerons nos deux dernières nuits en Gambie. Gardez les yeux ouverts pour les oiseaux de proie tels que les Vautours africains et les Vautours de Rüppell ou même l'immense Aigle martial, le plus grand des aigles d'Afrique. Nous ferons un certain nombre d'arrêts le long du parcours pour de nouvelles espèces possibles, peut-être une Rémiz à ventre jaune, un Zostérops jaune ou un Barbion à front jaune. Ou si le jaune n'est pas votre couleur préférée, nous pourrions trouver le Brubru africain, le Pririt du Sénégal ou le Petit-duc à face blanche.

Nous arriverons sur la côte en fin d'après-midi.

Ce jour, les espèces cibles seront aussi : guêpiers, rolliers, autours, faucons, vautours, aigles, buses, euplectes, tisserins, étourneaux, calaos, glaréoles, perroquets, Babouins de Guinée, singe Patas, phacochères, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 14 : Réserve de Tanji, mine de Kartongssand, forêts de Brufut et de Tujering

La réserve naturelle de Tanji est une région attrayante de la forêt côtière de savane, entrelacée de buissons et de grands palmiers. Nous pourrions y trouver des résidents ailés tels que le Guêpier à queue d’aronde, l’Irrisor noir, l’Hirondelle fanti, le Loriot doré, le Rolle violet, le Crombec sittelle, l’Érémomèle à dos vert, le Souimanga à ventre jaune, le Bagadais casqué, et bien d’autres.

Une exploration le long de la côte voisine donne souvent l’occasion d’observer le Gravelot à front blanc parmi les sternes et goélands (Sterne voyageuse, Sterne caugek, Goéland d’Audouin, ...).

Sur la plage voisine de Tanji, le mélange chaotique de personnes et d'oiseaux dans et autour de ce village de pêcheurs animé peut être très animé. Autour des bateaux en mer, les nombreux oiseaux, y compris le Balbuzard pêcheur, le Goéland railleur et la Mouette à tête grise, ainsi que la Sterne caspienne et la Sterne royale, observables souvent de près, peuvent offrir un véritable spectacle !

A Tanji, des Alcyons pies, et parfois des Martins-pêcheurs géants, peuvent être observés sur les câbles en bordure de route, tandis que la présence des échassiers d'hiver familiers tels que Barge rousse, Tournepierre à collier et Bécasseau sanderling le long du rivage vous rappellera l’Europe, même si la température n’y est pas.

Ensuite, nous visiterons la mine de Kartongssand dans l'une des nouvelles réserves émergentes du pays. Ses plans d'eau douce, ses roselières et sa station de baguage situées au cœur de la «mine de sable» désaffectée de Kartong, permettent l'une des plus belles observations du pays. Nous y serons tôt afin de maximiser les chances de voir des espèces comme la Talève d’Allen, la Talève sultane, le Canard à bosse et le Blongios nain parmi de nombreuses autres espèces. Le Râle à bec jaune et le Dendrocygne veuf sont généralement faciles à voir, et, en novembre, Kartong peut également être un excellent site pour trouver les Rynchées peintes et Bécassines des marais.

La Grue couronnée - un autre oiseau difficile à voir en Gambie - est présente ici. Si la marée le permet, nous jetterons un coup d'œil à la plage où se nourrissent le Héron goliath, les Guêpiers de Perse et le Gravelot à front blanc, et nous aurons peut-être même la chance de voir un Blongios de Sturm parmi de nombreuses espèces de sternes.

Brufut Woods, une zone de bois protégé, a souvent vu perché Engoulevents à longue queue et Grands-Ducs de Verreaux, et de nombreuses autres espèces, tels que le Francolin à double éperon, le Faucon crécerelle, l’Autour unibande, le Gymnogène d'Afrique, la Tourtelette d'Abyssinie, le Guêpier à queue d’aronde, l’Hirondelle fanti, l’Hirondelle à ailes tachetées, le Prinia à ailes rousses, le Bagadais casqué et le Tisserin minule. Certaines années, les plus chanceux peuvent y ajouter le Souimanga violet.

Enfin, nous terminerons la journée à Tujering Woods. Avec ses arbres dispersés, c’est là un bon site pour le Faucon lanier et un certain nombre d'autres espèces locales, notamment le Pic à dos brun, l’Irrisor noir, la Mésange galonnée, la Rémiz à ventre jaune, le Brubru africain, le Pririt du Sénégal, le Traquet à front blanc, l’Érémomèle à dos vert, des cisticoles et le Tisserin vitellin.

Outre les espèces citées ci-dessus, nous rechercherons aujourd’hui les espèces suivantes :

Engoulevent à balanciers, touracos, colombes, Guêpier nain, Martin-pêcheur pygmée, Martin-chasseur strié, Astrild à joues orange, Astrild queue-de-vinaigre, Cordonbleu à joues rouges, Sporopipe quadrillé, Tisserin gendarme, Souimanga éclatant, Souimanga cuivré, Pic cardinal, Pic à taches noires, Pic de Goertan, Hirondelle à ailes tachetées, Corvinelle à bec jaune, Calao à bec noir, Calao à bec rouge, Zostérops jaune, Mouette à tête grise, Goéland brun, Barge à queue noire, Gladiateur soufré, Mésange galonnée, Traquet à front blanc, Prinia modeste, Pic à dos brun, …

Repas du soir et nuit.

 

Jour 15 : Cape Creek, Bund Road et transfert à l’aéroport

En fonction de nos heures de départ, et si le temps le permet, nous visiterons Bund Road, Cape Creek et prendrons un déjeuner au Calypso Bar and Restaurant avant un retour à l'hôtel pour préparer notre vol de retour.


Bund Road, sur le côté Sud de Banjul, est une zone bien connue par les ornithologues. Elle longe des vasières qui, à marée basse, sont peuplées d'une abondante variété d'oiseaux. Une séance d'observation y suscitera à coup sûr beaucoup d'intérêt pour tout ornithologue. Bund Road s'étend jusqu'à la route Serrekunda à l'Ouest de Banjul.

Dans les terres marécageuses et les mangroves de Bund Road vivent des échassiers tels que, par exemple, Bécasseau minute, Bécasseau variable, Barge rousse et Barge à queue noire, Chevalier sylvain, Chevalier guignette et Echasse blanche, Cormoran africain, Grand-Gravelot, Vanneau éperonné, Petit Gravelot, Pluvier argenté, Euplecte vorabé, …

Peuvent également être observés des Pélicans gris, des Rolliers d’Abyssinie, etc.

Le côté mer de la Bund road fait face à l'estuaire du fleuve Gambie, et les Aigrettes des récifs peuvent se percher sur les nombreuses épaves de la baie. Le Goéland railleur et l'Avocette élégante y sont communs, tandis que la Guifette noire, la Guifette leucoptère, le Tantale ibis et la Sterne caspienne y sont nombreux.

Le long de la route, les Alcyons pies et les Tourterelles pleureuses seront observés, perchés sur les fils.

D'autres oiseaux devraient encore être observés le long de Bund Road : sternes royales et voyageuses, Pélicans blancs, Mouettes à tête grise, Bécasseaux cocorlis, Balbuzards pêcheurs, Sternes hansels, Jacanas à poitrine dorée, Hérons cendrés, Aigrettes ardoisées, Flamants roses, cigognes, limicoles, Guêpiers de Perse, martins-pêcheurs, rolliers, etc.

Avec de la chance et de la patience, un Bec-en-ciseaux d'Afrique, un Labbe pomarin ou un Grand Labbe se montreront sous vos jumelles.

Enfin, si le timing des vols le permet, nous profiterons d’un tour de taxi traditionnel afin d’observer Cape Creek depuis la piste à l'Ouest du pont sur la Cap road depuis Denton Bridge, ou d’une visite au jardin botanique.

Nous sommes ensuite acheminés à l’aéroport pour notre vol retour.

 

Le programme n’est pas contractuel. Son déroulement pourra être modifié par le guide en fonction des conditions de terrain ou des opportunités. Certaines activités pourront être déplacées dans le temps ou remplacées par d’autres.

Liste des Observations

Photos

Infos pratiques

Encadrement : Olivier Fontaine, baroudeur et naturaliste passionné par la faune sauvage et en particulier l’ornithologie, et un ornithologue et naturaliste gambien (anglophone)

Durée : 15  jours /  14 nuits

Hébergement : en hôtels confortables et en campements simples, en chambre double et en pension complète

Groupe : entre 5 et 15 personnes

Déplacements : Avion, véhicules de location (bus ou 4x4), bateau et ferry

A emporter

Tout le nécessaire pour un séjour actif à l'extérieur. Vêtements légers (de préférence à manches et jambes longues) et lainages, bonnes chaussures de marche, lunettes et lotion solaires, lait anti-moustiques,  jumelles et télescopes, chapeau pour le soleil, espadrilles, lampe torche (type frontale très pratique), répulsif contre les moustiques.

Pour les piques-niques, nous vous invitons à vous munir d’un tupperware, de couverts, d’un thermos et d’un gobelet réutilisables afin de limiter les emballages et déchets inutiles.

Prendre des euros pour dépenses personnelles (à changer selon recommandations sur place).

Vos médicaments personnels.

Formalités

Pour les Belges : passeport valable minimum 6 mois à partir de la date d’entrée

Autres nationalités : consulter les autorités compétentes.

Santé / condition physique

Il est recommandé de se prémunir contre les risques de malaria, de se faire vacciner contre la fièvre jaune et l’hépatite A, de se munir d’une pharmacie de premiers soins (anti-diarrhée, douleurs d'estomac, désinfectant, sparadraps, ...).

Une bonne condition physique est indispensable ainsi qu’une aptitude à la marche.

La Gambie et le Sénégal disposent de températures élevées en hiver (saison sèche). Une bonne résistance à la chaleur est indispensable.

Il est vivement recommandé de contracter une assurance soins de santé et une bonne assurance voyage. Nature et Terroir propose différentes formules. Nous consulter si souhaité.

 

 

Responsable destination

Colette :
+32 71 84 54 80

Présente le mardi et vendredi toute la journée

Voyager...
avec Olivier Fontaine

Voyager...
avec des thématiques similaires

Voyager...
dans une même gamme de prix

Abonnez-vous à notre Newsletter

pour recevoir nos actualités, nos offres,...