fr
Du 31/10 au 16/11/21

PATAGONIE - De l’Atlantique aux Andes

Le mot à lui seul fait rêver. Gigantesque région au sud du continent américain, la Patagonie est l’un des derniers endroits vraiment sauvages de la planète. L’isolement et la rigueur du climat ont contribué à préserver la beauté naturelle de ces terres indomptées. Grand comme la France et l’Espagne réunies (900.000km²), ce territoire est délimité au nord par le Rio Negro, au sud par le détroit de Magellan, à l’est et à l’ouest par les océans Pacifique et Atlantique.

Le littoral Atlantique
Succession de falaises calcaires, d’interminables plages de sables ou de galets, de criques et de baies de toutes les dimensions, de plates-formes rocheuses, de caps et d’îlots, la côte y est très irrégulière. Le courant des Malouines lave incessamment ces trois mille kilomètres de littoral. Les froides eaux antarctiques passent par dessus la très large plate-forme continentale et charrient d’impressionnantes masses de plancton, de petits poissons et de crustacés qui forment le point de départ de chaînes alimentaires complexes. Les grands mammifères marins (baleines, otaries, phoques, dauphins, orques) se donnent rendez-vous pour le festin et des nuées d’oiseaux participent aux agapes. Nous sommes en présence d’une faune marine d’une richesse inouïe. Un chapelet de réserves naturelles jalonne le littoral afin de protéger ces splendides écosystèmes dont la richesse n’a d’égale que la fragilité.

L’isthme Ameghino donne accès à la plus célèbre péninsule Valdes. Sorte de rein géant ( 3625 km²) accroché au continent par une étroite ( 7 km) bande de terre, la presqu’île est un véritable sanctuaire naturel, tant la faune y est abondante et variée. Les deux golfes ( San José et Nuevo) abritent chaque année la reproduction de la baleine franche australe. Les éléphants de mer viennent muer et constituer leurs harems sur les affleurements rocheux. L’orque et le dauphin patrouillent les côtes à la recherche de nourriture. Huîtriers, mouettes, goélands, brassemers, chionis, labbes, fulmars, pétrels, sternes se partagent plages et promontoires. Le Manchot de Magellan y prend ses quartiers d’été.

La steppe
Les immenses terres séparant le rivage de la cordillère sont sèches, quasi désertiques. La pluviométrie annuelle y est inférieure à 200 mm. Une végétation basse et rabougrie survit dans des conditions extrêmes. Nous sommes dans la steppe aride. D’étranges et intrépides créatures, particulièrement bien adaptées, en ont fait leur domaine. Le guanaco voisine avec le nandou de Darwin. Les buissons épineux protègent le Renard gris, la moufette et le mara (Lièvre des pampas). Le Tatou nain se réfugie dans son terrier creusé à même le sable. Le Tinamou élégant gratte le sol, le Bruant chingolo, les Phrygiles de Patagonie, petit deuil et charbonnier, le Moqueur de Patagonie, égaient les rares arbustes en compagnie d’autres passereaux pendant que les Caracaras chimango, et huppé, l’Urubu à tête rouge, le Busard de Buffon et le Busard bariolé planent au gré des courants aériens.
Quelques lagunes alimentées par les rares pluies concentrent l’avifaune lacustre : le Cygne à cou noir y côtoie plusieurs espèces de grèbes et de canards, l’Ouette de Magellan et sa cousine l’Ouette à tête grise s’y reproduisent, quelques hérons et aigrettes se mélangent aux Flamants du Chili.

La cordillère
Quelques centaines de kilomètres à l‘ouest, la steppe vient butter contre la cordillère. Presque sans transition, l’altitude grimpe. Le désert cède le pas à la forêt du piémont. Les variétés d’arbres capables d’encaisser les terribles conditions climatiques sont essentiellement du type Nothofagus. Ils abritent quelques espèces d’oiseaux endémiques : le colossal pic de Magellan, la Buse de Patagonie, le Pepoaza œil de feu, la Conure magellanique.
Les masses nuageuses, amenées par les vents d’ouest dominants, sont majoritairement arrêtées par le relief et déversent leur charge liquide. C’est ici que naissent les grandes rivières patagones (Negro, Chubut et Santa Cruz). De nombreux lacs et lagunes se sont formés au pied des montagnes, alimentés par la fonte des glaciers et les importantes précipitations.
Encore plus haut, la glace et la roche envahissent le paysage. Nous sommes au royaume de l’immense grand condor des Andes (plus de 3 m d’envergure).

L’intrépide voyageur arrivé si loin se voit récompensé par un décor à couper le souffle : géologie torturée, gigantesques langues de glace dévalant les pentes, de pics mythiques déchirant les nuages, lagunes aux couleurs changeantes et espaces infinis...Emotions garanties.

PDF Télécharger Fiche voyage
Réservez ce voyage

Responsable Destination

Contacter Nathalie

+32 71 84 54 80

Présente le lundi, mardi de 8h30 à 15h30 et jeudi de 8h30 à 15h00

Dates & Prix

Prix
5880€ par personne

Durée
18 jours / 17 nuits - du 31/10/2021 au 16/11/2021

Hébergement :
en hôtels confortables, en chambre double, avec pension complète

Encadrement :
Karl Seyns, accompagnateur en montagne breveté, parfait hispanophone, naturaliste passionné et guide chevronné qui a une connaissance approfondie d’une bonne partie de l’Amérique latine

Déplacement : vols intérieurs, voitures de location et bus locaux

Votre Budget
Le prix comprend
L’hébergement en hôtels confortables, en chambre double , avec pension complète. Single disponible avec supplément de 680€ (obligatoire s’il n’est pas possible de partager une chambre)
Tous les déplacements
L’encadrement
Toutes les activités au programme
 
Le prix ne comprend pas
Les boissons
Les pourboires
Les assurances voyage éventuelles
Les dépenses personnelles
 
Déplacements
Vol international, vols intérieurs, voitures de location et bus locaux
 
Condition physique
Long séjour actif, longs déplacements, promenades sans difficulté en plaine, un peu plus exigeantes dans les contreforts andins (3è semaine). Climat parfois rude, souvent changeant : chaleur, vent glacé, pluie....
 
A emporter
Sac de voyage très robuste, bonnes chaussures de marche, vêtements chauds, survêtement imperméable, petit sac-à-dos, jumelles et longue-vue, chapeau, lunettes et crèmes solaires. Pesos argentins pour les boissons et pourboires (à ne pas sous estimer !!!)
 
Formalités
Passeport en règle. Pas de visa. Aucune vaccination n'est obligatoire. Certaines sont conseillées. Consultez votre médecin à ce sujet.
 
A savoir
Rendez-vous : A l’aéroport de Bruxelles-National, 2h avant l’envol. Assurances voyage, différentes formules possibles.
Les prix de ce circuit peuvent être modifiés en fonction des prix de vols que nous obtiendrons lors de votre inscription. Plus la date de départ est proche et plus il est difficile d’obtenir des tarifs inté
ressants. Nous vous recommandons donc de VOUS INSCRIRE LE PLUS TOT POSSIBLE afin d’éviter le désagrément d’une importante majoration de prix.
 
 
* ATTENTION : le prix de ce séjour est sous l’influence directe du taux de change de l’US dollar. NATURE TERROIR se réserve le droit, selon ses conditions générales de vente, de revoir son prix en cas de fluctuation importante des devises ou des tarifs de transport. Vol international, vols intérieurs, voitures de location et bus locaux
 

Karl Seyns

Accompagnateur en montagne breveté et naturaliste enthousiaste, Karl est un bourlingueur qui emmène des groupes tout au long de l’année en Espagne et en Amérique latine. Son énergie, sa disponibilité, son efficacité et la perfection de ses séjours sont devenues légendaires.

Journalier

Jour 1
départ de bruxelles
 
Jour 2
La guide vous reçoit à l’aéroport de Buenos Aires.
Transfert vers l’hotelPrise de contact avec le pays.
Briefing .
Nuit à Buenos Aires.
 
Jour 3
Vol intérieur vers Trelew, au coeur de la Patagonie atlantique argentine. Prise de possession des voitures de location (pour 9 jours) et route vers la péninsule Valdes. En chemin, nous visitons l’« ecocenter » de Puerto Madryn, excellente introduction à la découverte de la faune locale.
Puis très vite nous retrouvons les grandes étendues de la steppe patagone et sa faune : guanacos, nandous, maras. Et peut être les premières baleines au large.
Nuit dans de charmants Bungalow, à Puerto Piramide, unique village de la péninsule.
 
Jours. 4-5-6
Nous consacrons trois jours pleins à la péninsule. A pieds et/ou en voiture, nous visitons tous les « points chauds » où se concentre la faune : Punta norte, Caleta Valdes, Punta Pardela, Punta Loma Sur les côtes:
otaries, phoques, éléphants de mer, oiseaux marins, manchots. Dans la steppe : Renards gris, tatous, guanacos, nandous, maras, urubus,....
Sortie en bateau pour approcher la baleine franche
Nuits à Puerto Pyramide.
 
Jour 7
Nous quittons la péninsule Valdes, en direction du sud, vers Camarones, petit village traditionnel isolé, entre steppe et rivage. A proximité se trouve la réserve de Cabo dos bahias, très peu fréquentée.
Sortie en Zodiac pour l’observation de l’avifaune marine.
Nuit à Camarones.
 
Jour 8
Nous consacrons toute la journée à la visite de la réserve de Cabo dos Bahias : paysages spectaculaires, importante colonie de manchots de Magellan en période de reproduction (couples en parade, nids/terriers, œufs et poussins), et aussi leurs prédateurs : fulmars géants, moufettes, renards.
Nous retrouvons les otaries, guanacos, nandous, passereaux de la steppe.....
Nuit à Camarones.
 
Jour 9
Encore une matinée dans le parc De Cabo dos Bahias avant notre retour vers le Nord, et le port de Rawson à l’embouchure du rio Chubut. Nuit à Rawson
 
Jour 10
La lagune dite des « ornitho », dans les faubourgs de Trelew, rassemble, en plein désert, une abondante avifaune aquatique : Cygne à cou noir, Flamant du Chili, plusieurs espèces de canards, de grèbes, de foulques,.....). Largement de quoi nous occuper la journée entière.
Nuit à Rawson

Jour 11
Visite au musée paléontologique de Trelew, référence mondiale en la matière, et son extension en plein air, à Gaiman.
Sortie en zodiac pour l’observation d’une colonie de Dauphins de Commerson.
Nuit à Rawson
 
Jour 12
Vol intérieur vers la ville de Calafate, plus continentale et aussi plus australe, au pied de la cordillère des Andes. Transfert vers El Chalten, village de montagne au pied des mythiques Cerro Torre et Fitz Roy. Nous pénétrons le domaine du grand Condor des andes !
Ballade à travers la forêt du piémont andin.
Somptueux paysages sur la cordillère.
Nuit à El Chalten
 
Jours 13-14-15 "Trois jours de randonnées dans le parc national des glaciers : vues extraordinaires sur les massifs du Cerro Torre et du Fitz Roy, parmi les plus belles montagnes du monde. Faune andine : ouettes, merganettes des torrents, pic géant de Magellan, conures magellaniques, buse aguia, condors,....
Ouvrons l’œil, le puma rode .....
Nuits à El Chalten"
 
Jour 16
Transfert de retour vers Calafate. Après-midi libre.
Nuit à Calafate.
 
Jour 17
Pour notre dernier jour en Patagonie, nous avons réservé le plus impressionnant : le glacier Perito Moreno qui descend du champ de glace : simplement époustouflant. Nous consacrerons toute la journée à ce secteur du parc national des glaciers, face au front du glacier d’abord, sur les pistes et dans les bois environnants ensuite.
Sortie en bateau sur le lac.
Nuit à Calafate.
 
Jour 18
Visite de la réserve ornithologique de la lagune Nimez : la sarcelle des Andes, l’ibis à face noire, les caracaras chimango et huppé, des érismatures, ......
Vol de retour vers Buenos Aires.
Nuit à Buenos Aires.
 
Jour 19
En plein cœur de la mégapole-capitale, sur les rives du rio de la Plata, la réserve ornithologique « costanera sur » est parvenue à soustraire quelques hectares de friches à la spéculation immobilière. Minuscule « poumon » vert relativement protégé du chaos urbain, nous y passerons notre dernier jour sur le continent au milieux d’une végétation et d’une faune totalement différentes de ce que nous avons connu dans le grand sud. Souper d’adieux avec l’inévitable spectacle de tango argentin.
Nuit à Buenos Aires
 
Jour 20
Vol international vers Bruxelles
 
Jour 21
Arrivée à Bruxelles

Liste des Observations

Observations réalisées au cours des voyages précédents

Mammifères :

Baleine franche australe – Eubalaena australis Eléphant de mer austral – Mirounga leonina Orque – Orcinus orca
Otarie à crinière ou lion de mer austral – Otaria flavescens Dauphin de Commerson – Cephalorhynchus commersonii Lama guanaco – Lama guanicoe
Mara – Dolychotis patagona
Moufette de Patagonie – Conepatus humboltii Grand tatou velu – Chaetophractus villosus Tatou nain – Zaedyus pichiy
Renard gris – Lycalopex gymnocercus

Oiseaux :
(la numérotation correspond à l’ouvrage de Narosky susmentionné, édition de 2003)
8. Manchot de Magellan
9. Nandou d’Amérique
10. Nandou de Darwin
20. Tinamou tacheté
22. Tinamou élégant
27. Grèbe de Rolland
28. Grèbe aux belles joues
31. Grand grèbe
40. Fulmar géant
74. Cormoran vigua
76. Cormoran de Magellan
77. Cormoran de bougainville
78. Cormoran à ventre blanc
79. Cormoran impérial
80. Héron cocoi
87. Grande aigrette
93. Bihoreau gris
100. Ibis à face noire
106. Flamant du chili
116. Coscoroba blanc
117. Cygne à coup noir
119. Ouette de Magellan
121. Ouette à tête grise
123. Canard huppé
124. Canard à lunette
125. Canard de Chiloé
126. Canard à queue pointue
127. Sarcelle des Andes
128. Canard spatule
130. Sarcelle cannelle
131. Canard des Bahamas
133. Sarcelle bariolée
134. Merganette des torrents
138. Brassemer de patagonie
139. Brassemer à tête blanche
140. Nette demi-deuil
144. Hétéronette à tête noir
145. Erismature des Andes
146. Erismature ornée
148. Condor des Andes
149. Urubu à tête rouge
151. Urubu noir
153. Buse aguia
157. Elanion à queue blanche
165. Busard de Buffon
166. Busard bariolé
178. Buse tricolore
197. Caracara huppé
198. Caracara chimango
204. Faucon pèlerin
208. Crécerelle d’Amérique
236. Foulque à jarretières
237. Foulque leucoptère
238. Foulque à front rouge
239. Gallinule poule d’eau
248. Huîtrier d’Amérique
249. Huîtrier de Garnot
250. Huîtrier noir
252. Echasse à queue noire
253. Vanneau tero
258. Pluvier des malouines
263. Pluvianelle magellanique
267. Chevalier à pattes jaunes
268. Chevalier solitaire
272. Bécasseau Sanderling
275. Bécasseau de Baird
276. Bécasseau de Bonaparte
279. Barge hudsonienne
287. Phalarope de Wilson
290. Thinocore de patagonie
294. Chionis blanc
295. Labbe chilien
301. Goéland de Scoresby
302. Goéland dominicain
306. Mouette de patagonie
311. Sterne hirundinacée
317. Sterne de Cayenne
319. Sterne royale
325. Pigeon picazuro
327. Pigeon bizet
328. Tourterelle oreillarde
329. Colombe picui
352. Conure de patagonie
355. Conure magellanique
377. Guira cantara
383. Grand duc d’Amérique
388. Chevêche des terriers
391. Chevêchette australe
399. Hibou des marais
473. Pic du Chili
474. Pic à poitrine d’or
484. Pic bûcheron
500. Pic de Magellan
515. Géositte mineuse
520. Upucerthie des buissons
526. Cinclode à ventre sombre
530. Cinclode brun
533. Fournier roux
546. Synallaxe rayadito
574. Synallaxe mésange
587. Picotelle à gorge blanche
615. Tourco huet huet
629. Rara à queue rousse
630. Rara du Paraguay
646. Gaucho à bec noir
649. Pépoaza traquet
653. Pépoaza couronné
654. Pépoaza irupéro
655. Pépoaza oeil de feu
662. Dormilon à sourcils blancs
664. Dormilon bistré
669. Ada clignot
676. Ada à ailes blanches
687. Moucherolle querelleur
691. Tyran quiquivi
696. Tyran des savanes
735. Doradite babillarde
744. Taurillon mésange
751. Elénie à cimier blanc
767. Hirondelle rustique
771. Hirondelle gracieuse
772. Hirondelle chalybée
773. Hirondelle tapère
775. Hirondelle du Chili
778. Hirondelle bleu et blanc
788. Troglodyte à bec court
789. Troglodyte familier
792. Pipit correndera
800. Moqueur à ailes blanches
801. Moqueur plombé
802. Moqueur de patagonie
806. Merle austral
901. Diuca gris
903. Sicale des savannes
904. Sicale bouton d’or
905. Sicale de patagonie
914. Phrygile gris de plomb
916. Phrygile à tête grise
917 Phrygile de patagonie
920. Phrygile petit deuil
928. Bruant chingolo
947. Chardonneret à menton noir
959. Vacher luisant
960. Vacher à ailes baies
963. Carouge gallonée
970. Sturnelle australe
972. Sturnelle à sourcils blancs
973. Moineau domestique

Photos

Infos pratiques

Propositions de lecture pour rêver et préparer votre voyage :

• Chatwin : En Patagonie (récit de voyage)
• Francisco Coloane : Toute son œuvre romanesque se déroule en Patagonie, tant argentine que chilienne
• Luis Sépulveda : « Le monde du bout du monde » et « Dernières nouvelles du sud »
• Oeuvre collective : Patagonie, une tempête d’imaginaire. Revue « Autrement », mai 96
• Paul Théroux : The Old Patagonian Express
• Jean Chenut : Nous étions enfants en Patagonie
• William Henry Hudson : Terre pourpre - Un flâneur en Patagonie Sous le vent de la pampa

Guides d’ornithologie :

• Birds of Patagonia, Tierra del fuego et Antartic Peninsula de E. Couve et C. Vidal aux edts Fantastico Sur Birding Ltda
(édition bilingue anglais/espagnol, très bien fait avec de nombreuses photos. le meilleurs, mais une « brique »)

• Guia para la identificacion de las aves de Argentina y Uruguay de Tito Narosky et Dario Yzurieta aux edts Vazquez Mazzini

(Régulièrement réédité, deux versions, l’une anglaise et l’autre espagnole. Les espèces sont représentées par des dessins, un peu moins bien que le précédent mais plus facile à utiliser sur le terrain et valide pour toute l’Argentine. Nous tenons à votre disposition, en fichier informatique, la traduction au français des noms d’espèces de l’édition de 2003)

Responsable destination

Nathalie :
+32 71 84 54 80

Présente le lundi, mardi de 8h30 à 15h30 et jeudi de 8h30 à 15h00

Voyager...
avec Karl Seyns

Voyager...
avec des thématiques similaires

Voyager...
dans une même gamme de prix

Abonnez-vous à notre Newsletter

pour recevoir nos actualités, nos offres,...